TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Vic-en-Bigorre : Énergie renouvelable et locale

Vent, eau, soleil, déchets… des sources d'énergie qui, au-delà de l'effet « tendance », sont de réelles alternatives à condition qu'elles s'inscrivent dans la réalité géographique et économique locale ; il en est ainsi au sein de l'établissement d'enseignement agricole Jean-Monnet, où une unité de méthanisation est en cours de réalisation.

 

Thibault Marceau, enseignant en économie, est aussi responsable du projet « Autonomie énergétique de l'exploitation agricole » ; lors d'une visite du chantier, il a rappelé l'historique du projet mûri depuis 2008 et développé autour de plusieurs points : la valorisation des effluents de l'exploitation, la création de revenus grâce à une énergie renouvelable et locale, la consolidation d'un emploi sur l'exploitation agricole, la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

 

Un projet voulu à la dimension de l'établissement et intégrant certains critères : « unité à taille humaine, témoignant d'une excellence technique pour être un site de démonstration reconnu et vulgariser les résultats auprès des professionnels et des élèves-étudiants ; apportant une valeur ajoutée à l'établissement public qui, par cette installation sur son exploitation agricole, acquiert l'indépendance énergétique et diversifie son revenu ; produire une chaleur valorisable au niveau local tout en économisant du gaz naturel aujourd'hui importé et non renouvelable ».

 

Quelques chiffres : un investissement total de 1.350.000 € avec 535.000€ de subventions ; une surface du site de 0,4 ha sur laquelle se trouvent 2 fosses de 1.400m3 et 1.000m3 plus une plateforme de stockage de 30 m sur 40, et une originalité intéressante à plus d'un titre, au lieu d'un bâti, deux conteneurs maritimes pour abriter la cogénératrice et le bureau technique (dans certains pays nordiques, des conteneurs ont été utilisés pour créer de l'habitat tel que des résidences universitaires).

 

À noter, la concertation avec les riverains de l'exploitation agricole qui, grâce à cette unité de méthanisation, verront quasiment disparaître les nuisances olfactives lors de l'épandage des lisiers.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/16/1331967-vic-en-bigorre-energie-renouvelable-et-locale.html

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article