TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Un projet européen pour suivre sa consommation électrique sur TV, smartphone ou ordinateur

Le projet DEHEMS, déjà testé en Grande-Bretagne et en Bulgarie, permet de suivre en temps réel sa consommation et de la comparer à celles d’autres utilisateurs ayant le même profil.

La Commission européenne annonce qu’un projet financé par l’Union européenne doit permettre aux Européens de comparer et de réduire leur consommation électrique en utilisant des applications disponibles sur leur téléviseur, leur ordinateur, un smartphone ou via les réseaux sociaux.

 

Ce projet, baptisé Digital Environment Home Energy Management System (DEHEMS – site du projet) est en phase d’essai au Royaume-Uni et en Bulgarie. Les tests montrent que les consommateurs réduisent leur consommation de 8% en moyenne s’ils disposent d’un tableau de bord relatif à leur utilisation de l’énergie, indique la Commission.

 

Le système affiche des données toutes les six secondes sur un petit moniteur numérique, ou sur un écran d’appareil électronique ou de TV, ou une application de réseaux sociaux. « Les produits mis au point sur la base du projet DEHEMS sont désormais largement disponibles dans le commerce, mais DEHEMS n’est pas une marque », souligne la Commission. Elle cite plusieurs produits et projets de ce type:

« Actuellement, deux produits sont déjà sur le marché. Il s’agit de ‘The Energyhive‘, un réseau qui permet à ses membres d’avoir une image en temps réel de leur consommation d’énergie domestique 24 h/24 par l’intermédiaire de leur navigateur internet, et ‘Greenica‘, qui propose des produits conçus pour les particuliers, les écoles et les petites entreprises.

 

Un accord de partenariat conclu entre Hildebrand [une des entreprises partenaires du projet] et IBM va permettre à un certain nombre d’entreprises, en Europe et dans le monde, d’utiliser le projet DEHEMS et de tirer parti de ses enseignements. Un déploiement à grande échelle (50.000 foyers) est prévu avec Smart Grids Australia et avec une initiative dans le domaine du chauffage urbain dans le quartier londonien de Camden. Enfin, l’association de logement social Family Housing de Birmingham compte adopter une technologie de type DEHEMS, au vu des bons résultats obtenus jusqu’à présent. »

Comparer avec la consommation moyenne d’utilisateurs au profil similaire

 

Le tableau de bord DEHEMS établit le profil de la consommation journalière moyenne d’électricité en fonction du nombre de chambres, du nombre d’occupants et du type de logement.

 

Les données sont alors transmises via l’internet à un serveur central, qui établit des comparaisons entre foyers d’un même type. Les utilisateurs obtiennent des informations sur leur propre consommation et peuvent aussi déterminer si, par rapport à d’autres utilisateurs dans la même catégorie qu’eux, leur consommation est élevée, moyenne ou basse. « Ces données sont anonymes – les données personnelles ne sont pas mises en commun, mais la quantité de données accessibles à tous est suffisante pour permettre d’établir des comparaisons utiles. »

 

Le projet DEHEMS a bénéficié d’un soutien financier de l’UE qui s’est élevé à 2,878 millions d’euros, pour un budget total de 3,728 millions. Les partenaires du projet sont des autorités locales, des entreprises privées et des universités européennes, dont:

  • au Royaume-Uni: les municipalités de Manchester, Birmingham et Bristol; les universités de Coventry et Salford ainsi que Clicks and Links Ltd et Hildebrand Technology Ltd;
  • en Bulgarie: la municipalité d’Ivanovo; l’agence pour l’énergie de Plovdiv et l’université de Rousse;
  • en Roumanie: l’institut e-Austria deTimisoara et l’université technique de Cluj-Napoca

http://www.smartplanet.fr/smart-technology/un-projet-europeen-pour-suivre-sa-consommation-electrique-sur-tv-smartphone-ou-ordinateur-11020/

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article