TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Projet de construction d’une unité de méthanisation collective et territoriale sur le bassin d’Ussel

 

 

dechets 

 

 

L'Unité de méthanisation est en marche

 

Une délégation de sénateurs a fait le déplacement, hier, à Ussel, pour parler méthanisation.

 

«Nous avons la volonté de faire bouger notre territoire, à vous désormais d'appuyer notre démarche collective. »

 

Si Renaud Lemorvan, gérant de la Société civile immobilière du Plateau d'Ussel, ose inciter une réaction des deux sénatrices de Creuse et de Corrèze, c'est qu'il sait que son projet collectif est porteur et pourrait devenir une petite alternative au nucléaire. Car, depuis 2008, ce qui était au départ une réflexion lancée par la Ville d'Ussel, la CUMA des Bois des Pères et le Centre Leclerc ussellois, est rapidement devenu un projet d'Unité de méthanisation collective avec montage conséquent de dossier et regroupement d'acteurs locaux du territoire.

 

Une création d'association (Agri énergie du Plateau d'Ussel) puis d'une Société civile immobilière du Plateau d'Ussel, plus tard, et une centaine d'interlocuteurs ont déjà pris partie dans l'initiative et dressé les objectifs. Car l'enjeu est non seulement environnemental mais porteur pour l'économie du bassin. Cinq à dix emplois pourraient être créés grâce à cette unité, sans compter les emplois induits pour le transport et l'épandage.

 

Reste le financement, estimé à 13 millions d'euros d'investissements et pour lequel l'équipe va prendre son bâton de pèlerin pour glaner des subventions. Pour, comme ils l'espèrent, une construction en 2012 et une mise en route fin 2012.

 

1  L'idée est de conserver les matières fertilisantes des déjections d'élevage pour en permettre le retour au sol. Aux engrais naturels produits, s'ajoutera la production d'une énergie renouvelable, du biogaz, qui sera revendu, et la diminution des gaz à effet de serre.

 

2  L'association Agri énergie du Plateau d'Ussel regroupe près de 80 agriculteurs, la Chambre d'Agriculture, le CUMA des Bois des Pères, la Ville d'Ussel, des entreprises, l'ESAT de Sornac, d'Ussel et d'Eygurande et le Syndicat de la Diège.

 

3  L'Unité de méthanisation devrait prendre ses quartiers sur la Zone de l'Empereur, à Ussel, afin de produire une énergie renouvelable proche des points de valorisation énergétique (industrie, réseau électrique et de gaz). Près de 80.000 tonnes de produits seraient ainsi traitées en provenance des cantons partenaires : Bort-les-Orgues, Eygurande, Meymac, Neuvic, Sornac et Ussel. Le site devrait comporter trois méthaniseurs de 5.000 à 6.000 m3 dont un en post-méthanisation.

 

http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/correze/correze-local/2011/06/08/l-unite-de-methanisation-est-en-marche-153376.html

   

Projet de construction d’une unité de méthanisation collective et territoriale sur le bassin d’Ussel 

François Hollande, Président du conseil général et Député de la Corrèze, a assisté, vendredi 2 juillet 2010, en compagnie de Martine Leclerc, Maire et Conseillère générale d’Ussel, de Bernadette Bourzai, Sénatrice de la Corrèze, de Pierre Chevalier, Président de la Chambre d’agriculture, de Bruno Bunisset, Président de la section porcine de la FRSEA, et du sous-préfet d’Ussel, à une présentation du projet de construction d’une unité de méthanisation collective et territoriale sur le bassin d’Ussel.

 

En partenariat avec notamment la Ville d’Ussel et le Centre Leclerc d’Ussel, la CUMA des Bois des Pères, à Valiergues, est à l’origine du projet. Le Conseil général a décidé de s’y associer avec d’autres partenaires : Chambre d’agriculture, Communauté de communes Ussel-Meymac Haute-Corrèze, SYMA A89, des industriels comme Charal, Isoroy, Loste, abattoirs d’Ussel et d’Egletons, établissements d’aide par le travail d’Ussel, Meymac et Eygurande, ADEME, Région Limousin et Etat.

Un potentiel de 34.000 tonnes de déchets organiques

Le potentiel de déchets organiques accessibles dans le secteur concerné s’élève à 34.000 tonnes (lisier, fumier, produits de tontes d’herbe, déchets agro-industriels, invendus des grandes et moyennes surfaces).

 

Engagée depuis deux ans, l’étude de faisabilité a été subventionnée par le Conseil général à hauteur de 17 % (2 000 €) en cofinancement avec l’ADEME, la CCI, la chambre d’agriculture, la Communauté de Communes "Ussel Meymac Haute Corrèze", le SYMA A89 et le Centre LECLERC d’Ussel.

 

Cette dernière est finalisée et a permis de créer l’Association Agri Energie du plateau d’Ussel pour initier ce projet de "méthanisation territoriale" et de fédérer un certain nombres d’acteurs (30 agriculteurs, chambre d’agriculture, CUMA du Bois des Pères, ville d’Ussel, Centre Leclerc, Ets Loste, ESAT de Sornac, d’Ussel et d’Eygurande, Syndicat de la Diège).

 

Ce partenariat est élargi pour finaliser et mettre en œuvre le projet. En effet, la Société Support de Projet, qui portera les investissements, sera composée d’éleveurs, des acteurs locaux cités précédemment mais également des partenaires professionnels tels que : METHANEO qui suivra le développement, le financement et la réalisation du projet, IDEX qui assurera l’exploitation et la maintenance des installations de production d’énergie et de traitement des déchets.

7,7 millions de m3 de biogaz produits

Le projet, d’un coût estimé de 13 millions d’euros, produirait 7,7 millions de m3 de biogaz par an valorisés soit sous forme d’électricité et de chaleur, soit sous forme de gaz naturel épuré et injecté.

 

http://www.depute-francoishollande.fr/Projet-de-construction-d-une-unite

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article