TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Pourquoi je me suis introduite dans une centrale nucléaire

Ils sont neuf militants écologistes à avoir osé s’infiltrer dans le périmètre de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine en décembre dernier pour démontrer les lacunes dans la sécurité. La justice vient de les condamner à 6 mois de prison avec sursis. Malgré cette décision, leur motivation ne faiblit pas. Infirmière et membre de Greenpeace, Alice Daguzé explique pourquoi elle a voulu participer à cette action coup de poing.

Alice Daguzé est infirmière et militante de Greenpeace. Elle fait partie des neuf militants de l’association qui se sont introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) le 5 décembre 2011. Elle raconte les raisons de son engagement dans le cadre du webdocumentaire « La Voie du peuple », qui propose « un coup de projecteur sur des citoyens qui agissent. ».;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;


Le 11 octobre 2012, la cour d’appel de Reims condamne ces neuf militants à 6 mois de prison avec sursis. Et à 800 € d’amende pour les quatre militants ayant refusé le prélèvement ADN.

Les réactions d’Alice pendant ce procès en appel :


Retrouvez les autres témoignages sur le site de La voie du peuple.

Article Bastamag link

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article