TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Nucléaire : Le débat sur l'énergie touche... le fond (de soutien) !

alt

Le gouvernement annonce la création d'un fond de soutien à la filière nucléaire abondé par les contributions financières d'Areva, EDF et pour un tiers par le fond d'investissement stratégique. Ce fond « nucléaire » est censé aider les PME du secteur à se moderniser et exporter le « savoir-faire » français à l'étranger !!!

 

Cette aide d'Etat à l'industrie nucléaire est inacceptable à l'heure où le gouvernement engage un débat national sur la transition énergétique censée mettre un terme à la prééminence du nucléaire dans le mix énergétique hexagonale. A l'heure où les deniers publics se font rares, cet engagement de l'Etat en soutien à l'industrie nucléaire relève de la plus parfaite duplicité. Partant du principe selon lequel « on ne prête qu'aux riches », le gouvernement s'apprête à apporter un soutien financier à un secteur qui gaspille plus de 8,8 milliards d'euros pour la construction d'un réacteur EPR inutile, dangereux et coûteux ! Parallèlement à ces largesses maintes fois répétées d'un Etat pourtant sans le sou, l'industrie des renouvelables poursuit sa traversé du désert.

Alors que la troisième session du débat national sur la transition s'est une nouvelle fois appliquée à débattre de la forme que pourrait prendre un éventuel débat en évitant soigneusement d'aborder le fond des mesures à adopter, le gouvernement multiplie les décisions qui entachent la crédibilité même de ce processus « démocratique ».

Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement et membre du conseil national du débat sur la transition énergétique s'étonne que la ministre puisse assister cinq heures durant à la dernière session du débat sans même évoquer la création de ce fond « nucléaire ». Le débat sur la transition énergétique sera-t-il le seul lieu en France où l'on ne parle pas d'énergie ?

Pour l'association, « alors que l'industrie nucléaire va une nouvelle fois toucher les subsides de l’Etat, les débat sur la transition énergétique touchera, qu'en à lui, le fond ! »

Pour Agir pour l'Environnement, si la ministre cherchait à décrédibiliser le débat sur la transition énergétique, elle ne s'y prendrait pas autrement. L'association souhaite être reçue par la ministre dans les plus brefs délais.

Télécharger ce communiqué de presse en version PDF.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article