TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Nucléaire : La bombe humaine

Nucléaire : La bombe humaine

 

 

Le 11 mars 2011, des vagues de plus de 30 mètres submergent la centrale de Fukushima Daiichi au Japon. Il ne s'agit plus seulement de l'ex-URSS et de Tchernobyl, cette fois c'est un pays développé qui est contaminé.

 

Les autorités françaises ne peuvent plus prétendre que «l'accident grave» ne peut advenir dans l'Hexagone.

 

Les parlementaires lancent des investigations : la sous-traitance apparaît comme le point critique du nucléaire français. L'opération «stress tests» lancée dans la foulée en tient-elle compte ? Que fait l'Etat pour assurer la protection des centrales nucléaires ? Alors que la question de l'atome fait débat en Europe, le temps est venu de faire le point sur cette question cruciale.


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article