TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Les nouveaux paradigmes respectueux des valeurs qui nous ont tant manqué ces trente dernières années

Entre la crise financière qui n’en finit pas de s’étendre, les désastres écologiques et le dérèglement climatique, notre chance est peut-être de n’avoir plus le choix : nous avons dix ans pour prendre les décisions qui remettent le XXI eme siècle sur le droit chemin. Décennie cruciale où la mise au pas de la finance, le choix des nouvelles technologies, la remise en cause des infrastructures énergétiques, de l’espace urbain et des transports, doivent être intégrées dans un même raisonnement.

La crise en effet, débouchera sur un avenir meilleur à condition de mettre en place les nouveaux paradigmes respectueux des valeurs qui nous ont tant manqué ces trente dernières années : un équilibre social assuré par du travail pour tous, du vivre au pays, de la finance encadrée au service du bien commun et non plus de profits éhontés pour quelques-uns.

Et qu’avons-nous à proposer ? Non pas la décroissance dans le repli sur soi, mais les révolutions déjà largement entamées : le déploiement du Grenelle de l’environnement, le solaire, l’éolien, le choix du numérique au détriment du transport, la fin de l’hypermobilité, l’agriculture de proximité, la vie simple, l’extension du teletravail, la détaxation du travail, la fin du « management » déshumanisé des ressources humaines, le sens de l’effort pour le bien de la communauté.

Tout ceci existe déjà en germes et doit être résolument développé en lieu et place de cette crispation de nos gouvernants et de nos parlementaires sur les valeurs « sûres » de l’ancien monde : le « CAC 40 », le pétrole, l’automobile, l’aviation et le nucléaire, ces fléaux qui obscurcissent l’avenir de nos enfants.

Je vous souhaite de garder plus que jamais le désir et la force d’y parvenir.

Alain Ricaud, Editorial de La Lettre du Solaire de décembre 2011

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article