TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Les Belges se désabonnent en masse de GDF Suez, ils ne veulent plus du nucléaire !

Electrabel, la filiale de GDF Suez, a perdu l'an dernier un demi-million de clients dans la seule Flandre, selon les chiffres publiés par le régulateur

 

Une hémorragie d'abonnés en Belgique (Reuters)

Une hémorragie d'abonnés en Belgique (Reuters)

 

GDF accumule les déboires en Belgique. Après le bras de fer engagé avec le gouvernement de Bruxelles sur la sortie du nucléaire, Electrabel doit faire face à une fuite massive de ses abonnés.

Selon le régulateur belge, la filiale de GDF SUEZ a perdu au moins un abonné sur six l'année dernière. En cause, l'émergence d'une concurrence qui offre des tarifs plus attractifs. Et pourtant, GDF s'est déjà engagé à baisser ses prix cette année d'au moins 10% pour l'électricité, 16% pour le gaz.

Il faut savoir qu'en Belgique, les prix de l'énergie sont en moyenne 50% plus élevés qu'en France. Avant la prise en compte des pertes accusées l'an dernier, Electrabel comptait fin 2012 3,3 millions de clients en Belgique.

L'hémorragie pourrait être pire en Wallonie. La province publiera ses chiffres le mois prochain. Or l'enjeu est de taille pour GDF, car la Belgique est son 2ème marché derrière la France.

Ce qu'il faut retenir :

  • Les Belges se désabonnent en masse de GDF Suez
  • Electrabel (filiale belge de GDF) a perdu près de 500 000 clients en 2012
  • La Belgique est le 2ème marché de GDF SUEZ
  • Pour limiter la fuite d'abonnés, GDF s'est engagé à réduire ses tarifs de 10%

Article BFM Business du 16 janvier 2013

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article