TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le scénario de Virage énergie pour échapper à l'augmentation du prix de l'électricité

Vendredi 30.03.2012, 14:36  - La Voix du Nord

La France devra rattraper son retard dans les énergies renouvelables.
 
La France devra rattraper son retard dans les énergies renouvelables.

 

Virage énergie est une association née à Lille en 2006. Son objectif est d'imaginer les moyens à mettre en oeuvre dans le Nord - Pas-de-Calais pour se passer du nucléaire et réduire la production de gaz carbonique.

 

Révolutionnaire ? En France, peut-être. Mais d'autres pays prennent déjà de l'avance sur cette route.  

 

Stéphane Baly, administrateur de Virage énergie, le pointe avec un rien de provocation. « Le scénario de Virage énergie, c'est ce que met actuellement en application la droite allemande ! » Après quelques hésitations, la coalition CDU/CSU et FDP a confirmé la sortie du nucléaire et un développement rapide de la part des énergies renouvelables dans la production totale. Le tout sans remettre en cause la vocation industrielle du pays : mieux, des géants comme Siemens investissent aujourd'hui massivement dans l'économie verte, prenant au passage une avance importante sur leurs concurrents français.  

Si Stéphane Baly, Gildas Le Saux, le président de l'association, et tous les militants veulent sortir du nucléaire, ce n'est pas seulement par idéologie. Bien sûr, ils dénoncent la dangerosité de l'atome, comme l'a encore rappelé l'année dernière la catastrophe de Fukushima, pour aujourd'hui et les prochaines générations. Mais c'est aussi « l'absurdité économique » de cette énergie qui est dans leur collimateur, avec des conséquences à court terme pour le porte-monnaie des clients.

 

« Le prix de l'électricité, c'est un prix politique. Si ce prix avait suivi l'inflation depuis 1990, il serait 40 % plus cher ! Or, tôt ou tard, l'État sera obligé d'abandonner ses tarifs régulés. Pour les entreprises, ce sera en 2015-2016. » Pour les particuliers, la date n'est pas encore connue.


L'autre problème du prix de l'électricité est que, pour la part nucléaire, il n'intègre qu'une partie des coûts : « Pour la première fois, un rapport de la cour des comptes vient lister l'ensemble des coûts du nucléaire. Mais ils ne sont pas chiffrés ! » Et pour cause, on n'a aucune idée de ce que va coûter le démantèlement des centrales en fin de vie, puisque cette question n'est pas encore techniquement maîtrisée. Et il est bien difficile de concevoir ce que coûtera la gestion des déchets pendant 100 000 à 200 000 ans ! Quoi qu'il en soit, la cour des comptes table sur un doublement, voire un triplement du prix de l'électricité. D'autant que les centrales thermiques vont aussi voire leur coût de fonctionnement augmenter : « François Fillon a enfin reconnu devant l'Assemblée le pic de production pétrolière. » Comprenez que la production va maintenant décroître, le maximum ayant été dépassé.

 

Pour Virage énergie, « Il faut changer de fournisseur d'électricité, mettre de l'argent dans les énergies propres et les économies d'énergie. Les Allemands et les Danois ont décidé d'être, respectivement, à 60 % et 100 % d'énergie renouvelable en 2050, tout en réduisant leur consommation d'énergie par deux. »

 

 

EN CHIFFRES

 

74%


de l'électricité consommée dans le Nord - Pas-de-Calais l'est par l'industrie. C'est là qu'il faut investir pour diminuer les consommations.

 

81%


de l'électricité en France est nucléaire. Mais l'énergie ne représente qu'une petite partie de l'énergie absorbée par la France : les hydrocarbures représentent 80% de cette consommation. Au niveau mondial, le nucléaire pèse 2% de l'énergie consommée.

 

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2012/03/28/article_le-scenario-de-virage-energie-pour-echapper-a-l.shtml?utm_source=add_this&utm_medium=facebook&utm_campaign=partage#.T39B0T5XX78.facebook

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article