TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le module Orchid vise à récupérer la chaleur perdue par des procédés industriels pour la transformer en électricité

Orchid électrise la chaleur perdue

 

 

53projet01.jpg

 

 

Où ?

Dans la fonderie FMGC, à Soudan (Loire-Atlantique).

 

Qui ?

L’équipementier Enertime, la fonderie FMGC, le Centre technique de la fonderie, le programme Total-ADEME.

 

Pourquoi ?

Produire de l’électricité à partir de la chaleur perdue.

                       

1,8 million d’euros
 

C’est le montant de l’aide accordée à ce projet dans le cadre du programme Total-ADEME sur l’efficacité énergétique en industrie.

 

Développé par l’équipementier Enertime, le module Orchid vise à récupérer la chaleur perdue par des procédés industriels pour la transformer en électricité. « Le principe existe de longue date, rappelle Frédéric Streiff, ingénieur au service Entreprises et Éco-technologies de l’ADEME, et tout le talent d’Enertime est d’avoir su le mettre en œuvre pour la gamme de puissance concernée. » La start-up s’apprête en effet à implanter, mi-2012, cette technologie dans la fonderie FMGC, en Loire-Atlantique, où elle valorisera les calories d’une huile thermique de refroidissement portée à 200 °C.

 

Il s’agit là de la première installation industrielle d’une machine thermodynamique à technologie ORC (Organic Rankine Cycle). « 5 000 mégawattheures seront ainsi produits et réinjectés chaque année dans le réseau interne de l’usine », poursuit Frédéric Streiff. Orchid répond alors au besoin des industriels de réduire leur facture énergétique. Innovant et reproductible dans de nombreux sites industriels, ce projet est soutenu par le programme Total-ADEME. Par ailleurs, suite à la table ronde nationale sur l’efficacité énergétique, la réflexion est en cours sur un tarif de rachat de l’électricité produite à partir de la récupération de chaleur perdue. Ce qui laisse présager un bel avenir à cette technologie.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article