TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le bâtiment connaîtra la même révolution que celle qu’a connue internet

Jeremy RifkinProphète d’une «troisième révolution industrielle », Jeremy Rifkin prédit que les bâtiments connaîtront un bouleversement similaire à celui occasionné par le web.


Président de la Fondation pour les tendances économiques et professeur à l'Université de Pennsylvanie (USA), Jeremy Rifkin annonce depuis plusieurs années le crépuscule de la seconde révolution industrielle et l'aurore d'une « troisième révolution industrielle » qui verra l'énergie produite et circulée à la manière des flux d'information sur internet. Peu connu du grand public, Jeremy Rifkin a déjà été reçu par de nombreuses figures politiques aux commandes en Europe. La chancelière allemande Angela Merkel et François Hollande ont pris le temps de le recevoir afin qu'il leur expose sa vision de l'économie.


Le Conseil régional et la Chambre de commerce et d'industrie du Nord-Pas-de-Calais ont fait appel à ses services afin qu'il applique les préceptes de la « troisième révolution industrielle » sur la plus vieille région industrielle d'Europe.


Invité du Forum innovation de l'Ademe, qui s'est tenu le 20 juin à Paris,  Jeremy Rifkin a, via une webcam, annonçait que le temps était venu de tirer un trait sur la deuxième révolution industrielle qui « coûte chère et ne créé plus d'emplois ». « Tout comme IBM fait du business en gérant les flux d'informations des entreprises, ERDF (filiale d'EDF gestionnaire du réseau de transport d'électricité) pourrait gagner de l'argent en multipliant les contrats d'optimisation de gestions des flux énergétiques des PME. Il faut comprendre qu'on peut gagner plus sans produire plus d'énergie ».


Réseaux intelligents, bâtiments à énergie positive et piles à hydrogène: piliers de la troisième révolution industrielle

 

Selon Jeremy Rifkin, à l'image des ordinateurs capables d'échanger des informations entre eux, les maisons et les immeubles deviendront des milliards de sites de productions d'énergie interconnectés et entre lesquelles les flux d'électrons se multiplieront à l'infini. « Si on avait dit en 1990, à la naissance du web, dans 20 ans, vous pourrez envoyer textes, images et vidéos, pour un coût quasi-nul, qui l'eut cru, demande Jeremy Rifkin. On a vu la taille des puces électroniques réduire de taille en même temps que leur capacité doublait. Le solaire et l'éolien connaîtront le même sort. Ce qui permettra d'obtenir de l'énergie pour un coût proche de zéro alors que celui des énergie fossiles ne baissera pas ».

  Pointant le caractère intermittent de la production d'énergie d'origine renouvelable, le prophète de la «troisième révolution industrielle » rappelle l'importance du stockage de l'énergie. « A cause du retard pris dans le domaine du stockage, on perd 3kWh d'énergie renouvelable sur 4kWh produits », indique Jeremy Rifkin. D'après lui, le stockage se fera grâce à l'installation dans tous les bâtiments de piles à hydrogène, équipements qui joueront le même rôle que celui des disques durs ou de datas-centers pour internet.

  Article Le Moniteur 24 juin 2013 link


 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article