TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Lancement du débat sur la transition énergétique sans les représentants des énergies renouvelables ??? Un comble !

ser.pngNicolas sarkosy avait lancé le grenelle de l'environnement, François Hollande sort la transition énergétique ! Des mots, toujours des mots, rien que des mots...

Comment peut on imaginer débattre d'une transition énergétique sans les énergies renouvelables ? De qui se moque-t-on ???

"Le conseil national du débat sur la transition énergétique, constitué des sept collèges rassemblant les représentants des organisations syndicales, des représentants des employeurs, des ONG environnementales, des associations de consommateurs et chambres consulaires, des élus locaux, des parlementaires et des représentants de l’État, tiendra sa première réunion jeudi 29 novembre à 15h. Cette première réunion sera consacrée à la discussion de la Charte du débat national et du calendrier des travaux. Le conseil national est l’instance qui fixera les orientations du débat national et organisera la formulation des recommandations qui serviront de base à la future loi de programmation pour la transition énergétique.

Le comité de pilotage du débat national est chargé de la promotion du débat national afin que le plus grand nombre de citoyens y participent. Il sera également le garant du pluralisme et du respect des règles de la Charte. Sa composition est complétée. Il réunira Delphine Batho, Jean Jouzel, Anne Lauvergeon, Georges Mercadal, Bruno Rebelle, Michel Rollier, Laurence Tubiana. Laurence Tubiana sera la facilitatrice des échanges. Le comité des experts sera présidé par Alain Grandjean. Le secrétaire général opérationnel du débat sera confié à Thierry Whal.

Petit problème tout de même. Le Conseil national sur la transition énergétique a "omis" de convier à sa réflexion le SER  (Syndicat des Energies Renouvelables) et Enerplan (Syndicat des professionnels de l'énergie solaire).

Le SER a exprimé sa déception expliquant qu’il ne comprendrait pas de ne pas être invité à y participer. Le Syndicat des énergies renouvelables, organisation historique du secteur, regroupe 450 entreprises sur l’ensemble des chaînes de valeur des énergies renouvelables représentant 80 000 emplois directs et 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Son Président, Jean-Louis Bal tient une conférence de presse, jeudi 29 novembre, à 9 heures au Club Confair : 54 rue Laffitte, 75009 Paris (métro Notre Dame de Lorette), pour rappeler le rôle que joue, depuis sa création en 1993, le Syndicat des énergies renouvelables pour promouvoir la filière des énergies renouvelables dans notre pays.

Au lancement du Grenelle de l’environnement, le SER, organisation professionnelle plus modeste à l’époque, avait, pourtant, été convié à la table ronde « Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie » présidée par Jean Jouzel et avait activement participé à la construction de la feuille de route Energies Renouvelables, votée, quelques mois plus tard, par le Parlement. Son engagement, son expertise, ses propositions et sa représentativité avaient contribué à la richesse des travaux. A l’occasion de cette conférence de presse, le Président du Syndicat des énergies renouvelables rappellera l’importance de la présence du SER, au sein du conseil national du débat, dans la formulation des recommandations qui serviront de base à la loi de programmation pour la transition énergétique, loi dont il ose espérer qu’elle donnera enfin les moyens d’un développement pérenne et ambitieux à toutes les énergies renouvelables". Article Plein Soleil

Site du SER (Syndicat des Energies Renouvelables)

Site d'ENERPLAN (Syndicat des professionnels de l'énergie solaire)

 

enerplan.jpg

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article