TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L'internet de l'énergie expliqué par André Joffre, Président de Qualit'EnR

André Joffre est Président de Qualit'EnR, une association créée en 2006 pour défendre la qualité d'installation des systèmes à énergie renouvelable. Elle a été fondée par CAPEB - Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment,  Enerplan - Association professionnelle de l'énergie solaire,  UECF-FFB - Union  des Entreprises de génie Climatique et énergétique de France, UNCP-FFB - Union  Nationale de Couverture Plomberie et le Syndicat des Energies Renouvelables (SER).

 

André Joffre, agé de 55 ans est aussi Président de la Banque Populaire du Sud depuis 2009, Président du pôle de compétitivité solaire Derbi et Vice-Président du Syndicat des Energies Renouvelables (SER). Il est ingénieur Arts & Métiers et travaille depuis plus de 30 ans dans le domaine de l'énergie solaire. Il y a 28 ans il participe avec trois autres associés à la création de TECSOL, riche de 43 collaborateurs fortement qualifiés et judicieusement répartis dans ses multiples agences régionales, Tecsol est en capacité d'intervenir sur tout le territoire national ainsi que dans les DOM-TOM.

 

*Le magazine Plein Soleil est édité par « Tecsol Presse » une filiale de Tecsol. Site internet : www.plein-soleil.info 

 

Tecsol est aujourd'hui le plus important bureau d'études en France, spécialisé dans le solaire, avec 2 créneaux : la production d'électricité par les panneaux solaires photovoltaïques, et la production d'eau chaude par les panneaux solaires thermiques.


Avec en plus une grosse activité de recherche et développement sur la convergence entre les technologies de l'information et les énergies renouvelables. André Joffre nous explique la révolution actuellement à l'oeuvre :

 

 


 

Les énergies renouvelables gagnent du terrain, notamnent du fait de leur prix qui a été divisé par 4 depuis 2008. André Joffre pense que la fameuse loi de Moore valable dans l'industrie du microprocesseur, s'applique aux industries des énergies renouvelables. Après tout, le microprocesseur et le panneau photovoltaïque sont tous les deux à base de silicium.


Autre similtude entre le numérique et le renouvelable : des systèmes diffus. Le micro-ordinateur permet de traiter de l'information "chez soi". Même chose pour le panneau photovoltaïque qui permet de fabriquer de l'électricité "chez soi". Au lieu de vendre tout le courant produit localement à EDF ou autres, on commence à utiliser pour ses propres besoins l'électricité produite et on s'adresse à l'EDF pour le complément éventuel.


Et grâce à internet, on peut vendre son électricité, non pas à EDF, mais à son voisin ! L'internet avec une plateforme adhoc jouant le rôle d'un gestionnaire/comptable local. André détaille un exemple avec les bureaux/maisons, des communautés, des éco-quartiers vont ainsi se créer en "énergie positive"... C'est cela cette révolution !


D'où un internet de l'énergie...


Pour contacter André Joffre : andre.joffre@club-internet.fr

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article