TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

François Hollande : Ses 3 propositions sur l'énergie intéressantes mais insuffisantes !

HOLLANDE.jpg
Francois Hollande : "Je veux faire de la France la nation de l’excellence environnementale."

Proposition n°41 : "Je préserverai l’indépendance de la France tout en diversifiant nos sources d’énergie. J’engagerai la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% à 50% à l’horizon 2025, en garantissant la sûreté maximale des installations et en poursuivant la modernisation de notre industrie nucléaire. Je favoriserai la montée en puissance des énergies renouvelables en soutenant la création et le développement de filières industrielles dans ce secteur. La France respectera ses engagements internationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, je fermerai la centrale de Fessenheim et je poursuivrai l’achèvement du chantier de Flamanville (EPR."

L'indépendance énergétique française n'existe pas, nous importons 100% de l'uranium utilisé dans les centrales nucléaires, principalement du Niger.

Engager la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité de 81% aujourd'hui et non 75% à 50% à l'horizon 2025, est inutile et n'engage à rien puisque cette réduction va se faire d'elle même, la majorité des 59 réacteurs nucléaires français arriveront en fin de vie à cette date. La question est de savoir si on anticipe l'arrêt de ces centrales en lançant un vaste plan de construction de nouveaux réacteurs nucléaires ou en mettant le paquet dans les énergies renouvelables, les réseaux intelligents et l'efficacité énergétique.

Ensuite prendre un engagement pour 2025 ne mange pas de pain, nous aurons changé 3 fois de président d'ici là.

Poursuivre la modernisation de notre industrie nucléaire est contradictoire des autres engagements, sauf à vouloir construire de nouvelles centrales mais si l'intention est uniquement de rénover les anciennes pour prolonger leur durée de vie, en risquant de ne plus pouvoir garantir la sureté maximale des installations alors dans ce cas, il n'est plus nécessaire d'allouer des subventions à la recherche pour le nucléaire.

En 2010 en France, l'aide publique à la recherche pour le nucléaire civil s'est élevée à 440 M€, celle pour l'ensemble énergies renouvelables + stockage du carbone + stockage de l'énergie à 340 M€, cachant cependant des disparités : 140 M€ pour l'ensemble biomasse + éolien + énergies marine + solaire, division par 2 pour le photovoltaïque entre 2008 et 2010.

Enfin, respecter ses engagements internationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, c'est une évidence mais puisque cet engagement est mentionné pourquoi avoir oublié les deux autres engagements. Adopté lors du Conseil européen du 12 décembre 2008, le plan d'action 3 x 20 doit permettre à l'UE d'atteindre d'ici 2020 le triple objectif qu'elle s'était fixé en 2007: réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leurs niveaux de 1990, porter la part des énergies renouvelables à 20% de la consommation et réaliser 20% d'économies d'énergie link
 
Proposition n°42 : "Je ferai adopter une nouvelle tarification progressive de l’eau, de l’électricité et du gaz afin de garantir l’accès de tous à ces biens essentiels et d’inciter à une consommation responsable. Elle permettra de faire sortir de la précarité énergétique 8 millions de Français."

C'est une bonne proposition, il serait intéressant également d'alléger, voire supprimer des taxes comme la CSPE sur le seul fournisseur français d'électricité verte 100% renouvelables, la coopérative Enercoop.

Il est anormal qu'Enercoop ne puisse pas bénéficier de la CSPE mais que ses clients soient contraints de la payer.

Un président qui veut faire de la France "la nation de l'excellence environnementale", pourrait augmenter les taxes sur l'électricité produite à partir des énergies polluantes comme le nucléaire et les allèger sur les énergies propres renouvelables.

Et puis quand on imagine taxer à 75%, les français gagnant plus d'un million d'euros pourquoi ne pas continuer dans cette logique en taxant aussi les entreprises à 75% quand elle font plus d'un million de bénéfices !!! lol, Un bon moyen pour développer les TPE, PME et surtout les SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif). 

Proposition n°43 : "Je lancerai un vaste plan qui permettra à 1 million de logements par an de bénéficier d’une isolation thermique de qualité. Seront ainsi créés des dizaines de milliers d’emplois. Les économies de chauffage qui en découleront redonneront du pouvoir d’achat aux ménages."

C'est une bonne proposition déjà engagée dans de nombreux pays européens et financée grâce aux tiers investisseurs




Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article