TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Entrons dans la transition énergétique maintenant !

GreenpeacePour comprendre, creuser, étudier l'ensemble du sujet "Énergies", bienvenue dans l'espace de ressources documentaires Greenpeace.

Le nucléaire

 
Nucléaire et démocratie ?L'histoire du nucléaire en France montre à quel point des décisions qui engagent notre pays ont été prises dans le secret de réunions élyséennes, pour satisfaire le lobby nucléaire, sans consultation du Parlement, ni des populations. Les électeurs n'ont jamais été appelés à se prononcer pour ou contre le nucléaire en France. L'avis des populations locales n'a jamais été pris en compte dans le choix des sites. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace : Nucléaire et démocratie
 
Le nucléaire et le climatLe nucléaire est régulièrement présenté comme la solution pour faire face aux dérèglements climatiques. C'est faux. La filière nucléaire est à la fois hors-jeu, hors-délai et sera de plus en plus hors-service. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace Nucléaire et climat
 
L'EPR : un danger, pas un progrèsLa France s'apprête à construire un nouveau réacteur nucléaire, l'EPR, sur le site EDF de Flamanville dans la Manche. Ce réacteur est le premier projet nucléaire depuis plus d'une décennie. Comme tout réacteur, l'EPR va générer des risques qui vont s'ajouter à ceux du parc nucléaire actuel, notamment le risque de catastrophe majeure suite à un problème dans la centrale ou à un éventuel acte terroriste. C'est ce risque que Greenpeace a voulu étudier en détails en commanditant une étude à un expert spécialisé dans le risque nucléaire : John Large. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace L'EPR : un danger, pas un progrès
 
Nucléaire et radioactivitéComme nous le rappelle douloureusement l'actualité, un accident nucléaire n'est pas une hypothèse alarmiste : c'est une réalité. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace : Comprendre la radioactivité en dix questions

 

Le pétrole

 

Le nucléaire ne couvre que 17% de l'énergie utilisée en France. Il est massivement complété par les énergies fossiles.

 
Transport, pétrole et Gaz à effet de serreAujourd'hui, nous nous déplaçons beaucoup plus qu'il y a 30 ans, et nous le faisons malheureusement très souvent avec des moyens de transport polluants comme l'automobile ou l'avion. Notre plus grande mobilité a un impact considérable sur le climat. Une réforme en profondeur du secteur des transports qui permettrait de réduire notre dépendance au pétrole est donc l'un des plus grands défis auxquels nous devons faire face pour éviter un emballement catastrophique du climat. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace : Transport, pétrole et Gaz à effet de serre
 
Le pétrole non conventionnelLa crise climatique et la diminution des réserves de pétrole dit conventionnel devraient nous pousser à sortir du pétrole. Or, aujourd'hui, les compagnies vont au contraire chercher l'or noir de plus en plus loin, dans des conditions de plus en plus difficiles et dans des zones de plus en plus reculées. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace : Le pétrole non conventionnel

 

La transition énergétique késako ?

 
Sortir de l'impasse est vital ... et possible, sans revenir à la bougie ! Répondre aux besoins énergétiques de tous, lutter contre les changements climatiques et sortir des énergies sales c'est techniquement possible, et indispensable !
 
L'efficacité énergétique va de pair avec les énergies renouvelables pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Elles se complètent parfaitement. Pourtant, l'efficacité énergétique n'est toujours pas une priorité de nos politiques énergétiques. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace :L'efficacité énergétique en une page Consulter la page Sobriété, efficacité, renouvelables sur le site de Negawatt

 

Les énergies renouvelables

 
Une énergie renouvelable est une source d'énergie se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l'échelle de temps humaine. Consulter la fiche sur le site de Greenpeace
 
Le bois énergie est un type de bioénergie utilisant la biomasse constituée par le bois. On peut la considérer comme une énergie renouvelable, voire "neutre" d'un point de vue carbone, sous certaines conditions (problème de concurrence des usages du produits ou des terres, mais aussi décalage dans le temps entre la lente séquestration du carbone et son largage immédiat lors de la combustion). Il s'agira donc essentiellement de la valorisation énergétique des sous-produits industriels (écorces, sciures, copeaux, etc.) et de leur utilisation en tant que combustible. Consulter la fiche Bois-énergie / paille sur le site de l'ADEME.
 
Le solaire photovoltaïque est une forme de production d'électricité renouvelable reposant sur la transformation directe du rayonnement solaire. Consulter la fiche : le solaire photovoltaïque sur le site du CLER
 
Le gisement solaire est inépuisable et offre de multiples possibilités : apports solaires passifs grâce à l'architecture bioclimatique, production de chauffage ou d'eau chaude sanitaire, climatisation, séchage, etc. Le solaire thermique transforme le rayonnement du soleil en chaleur grâce à des capteurs thermiques qui chauffent l'eau domestique. Consulter la fiche : le solaire thermique sur le site du CLER.
 
L'énergie hydraulique utilise l'énergie des cours d'eau, des chutes, ou des marées pour transformer la force motrice de l'eau en électricité. Consulter la fiche : L'hydroélectricité sur le site du CLER.
 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article