TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Émergence de la « valeur verte » dans l'immobilier : anticiper les bénéfices de la performance énergétique

L’étude ADEME-Sogreah présente un benchmark international de la valeur verte, basé sur des référentiels nationaux différents. Le propos n’est donc pas de comparer les marchés, mais d’identifier comment est prise en compte la plus-value environnementale des bâtiments considérés comme verts dans ces marchés. L’approche théorique chiffrée en France présentée ici concerne uniquement les logements et se concentre sur la dimension énergie de la valeur verte. Une approche empirique développée actuellement à partir des bases de données notariales viendra confirmer ou infirmer fin 2012 cette première analyse.

 

Valeur verte : valeur nette additionnelle d’un bien dégagée grâce à une meilleure performance environnementale pouvant être liée à la performance énergétique, mais également à l’accès aux transports en commun, aux matériaux de construction, à l’obtention d’un label, à la qualité d’insertion dans la biodiversité locale.

Décote verte : moins-value due à la moindre performance environnementale du bien immobilier par rapport à la moyenne du marché. La décote peut être évitée par la réalisation de travaux adaptés.

Gain vert : agrégation de la décote verte évitée et de la valeur verte d’un bien immobilier.

 

http://www.ademe-et-vous.ademe.fr/sites/default/files/strategie-etudes/32/ademetudestrat32.pdf

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article