TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Corrèze : En queue de peloton dans les énergies renouvelables, un comble pour le pays vert !

En 2011, le Limousin est en queue de peloton, dans le classement des régions suivant les puissances installées toutes énergies renouvelables électriques, à l'exception de l'hydraulique.

 

Notre région et notre département ne se sont pas préparés à l'augmentation des prix et à la fin des énergies fossiles. C'est d'autant plus regrettable qu'aujourd'hui, les énergies renouvelables : biomasse solide, biomasse liquide, solaire, éolien, hydraulique, géothermie, énergie marine sont l'unique secteur au monde très créateur d'emplois locaux, non délocalisables;

 

Les énergies propres, présentes partout et inépuisables permettent également de fortes économies dans les dépenses des ménages (électricité, chauffage, logement, carburant, etc.) et elles vont commencer à fournir l'hydrogène pour alimenter les véhicules électriques avec pile à combustible, de demain.

 

La Corrèze doit suivre d'autres territoires d'Europe et de France qui se sont déjà engagés vers l'autonomie énergétique et il faut exiger de l'entreprise publique AREVA, la dépollution de toutes les anciennes mines d'uranium du Limousin, fermées depuis 2001. Les déchets radioactifs des décharges en plein air continuent de contaminer l'air et les nappes phréatiques de notre territoire (voir liens ci-dessous) :

Uranium : Le scandale du Limousin contaminé

Nucléaire : Uranium, le scandale de la France contaminée

Areva condamné pour la mort d’un salarié d’une mine d’uranium au Niger

 

 

 

photovol.png

 

 

 

eolienne

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article