TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Centraco - Une sous-estimation scandaleuse de l’activité présente dans le four au moment de l’explosion

 

 

Le Réseau "Sortir du nucléaire" porte plainte suite à la sous-estimation par l’exploitant de l’activité des déchets présents dans le four lors de l’explosion à Centraco, le 12 septembre 2011.

 

Le Centre de traitement et de conditionnement de déchets de faible activité Centraco, situé sur la commune de Codolet à proximité du site de Marcoule (Gard), est exploité par la société Socodei. L’installation a pour objet le traitement de déchets faiblement ou très faiblement radioactifs, soit par fusion pour les déchets métalliques, soit par incinération pour les déchets incinérables. L’installation a été progressivement mise en exploitation à partir du premier semestre 1999.

 

Devant le constat de lacunes dans la culture de sûreté au sein de l’installation Centraco, le directeur général de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé à l’exploitant de définir et de mettre en œuvre des actions visant à améliorer la sûreté de l’exploitation.

 

Le 12 septembre 2011, à 11h45, une explosion a eu lieu dans un four de Centraco. Ce four est consacré à la fusion de déchets métalliques faiblement radioactifs. Elle a provoqué un incendie qui aurait été maîtrisé vers 13 h. L’explosion, en projetant du métal en fusion hors du four, a tué un travailleur et en a blessé quatre autres, dont un gravement.

 

Selon toute vraisemblance, l’explosion serait liée à une interaction accidentelle entre l’eau de refroidissement et le métal du four, probablement du fait d’une usure. Ce phénomène aurait provoqué une réaction violente qui aurait soufflé hors du four du métal radioactif en fusion à 1600°C au moment où un travailleur s’employait à briser une croûte de métaux, provoquant ainsi sa mort.

 

Après vérification par l’ASN, il s’avère que le four de fusion contenait, au moment de l’accident, une charge d’environ 4 tonnes de métal pour une activité de l’ordre de 30 MBq et non de 63 kBq comme l’a initialement indiqué l’exploitant.

 

Pour que cette sous-estimation scandaleuse soit sanctionnée et que toute la lumière soit faite sur cet accident, le Réseau "Sortir du nucléaire" a décidé de déposer plainte, le 2 novembre 2011.

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Centraco-Une-sous-estimation

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article