TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Cartographie du lobby nucléaire français !

FACENUKE-copie-1.jpg
Sommaire :

Une cartographie ?

Cette carte offre une vision du réseau social du secteur de l’énergie en France.


Il s’agit d’un outil qui donne à voir les interactions entre les hommes et les femmes qui font ce secteur aujourd’hui. Quelle la taille et l’ampleur des réseaux (connus et visibles) de l’ex patronne d’Areva, Anne Lauvergeon, du Président et candidat Nicolas Sarkozy, d’un grand patron professionnel Jean-Cyril Spinetta, d’un expert médiatique comme Elie Cohen, etc ? Mais aussi qui sont les personnes de l’ombre, au pouvoir immense ? Qui sont les « passerelles » entre entreprises, entre groupes industriels et partis politiques, entre groupes, partis et associations ?


Sur cette carte, les points représentent ces personnalités. Ils sont disposés en fonction de deux facteurs :

  • les connections qui lient ces personnalités entre elles : participation à un même conseil d’administration d’une entreprise, adhésion à un même parti politique, passage par la même grande école, etc.
  • et la place que chaque personnalité occupe dans le système : cette influence est fonction du nombre de connections qu’une personne entretient avec d’autres et de la densité de chacune de ses connections.

Comment a-t-elle été élaborée ?

Pour constituer cette carte, Greenpeace s’est inspiré de l’initiative d’Alternatives économiques.

Nous avons approfondi et prolongé cette démarche, en focalisant notre attention d’abord sur les grands groupes du secteur énergétique français et la liste des membres des conseils d’administration ou des conseils de surveillance. Nous avons ensuite « déroulé la pelote », et étudié leurs biographies, listé leur parcours et ainsi construit le réseau social des femmes et des hommes du nucléaire. L’intégralité de la base de données sur laquelle est fondée cette cartographie est disponible en consultation et en téléchargement ici.


Les connections entre les personnalités, qui sont le cœur et la source de cette cartographie, sont au nombre de cinq et ont été prises en compte dans cet ordre d’importance :

  1. un mandat actuel ou récent (environ cinq ans) dans un conseil d’administration, de surveillance, un poste de direction dans un grand groupe, la présence dans un centre de recherche, l’adhésion à une association ou encore mandat dans une autorité de régulation, etc. ;
  2. un mandat passé significatif ;
  3. l’adhésion ou un mandat actuel dans une organisation politique ;
  4. l’adhésion ou un mandat passé à une organisation politique significatif ;
  5. la formation.

D’autres critères auraient pu être pris en compte, tels que les liens financiers entre fondations, associations et entreprises, ou encore les relations entre les députés et élus locaux qui hébergent des sites nucléaires sur leurs circonscriptions... Le nombre de critères retenus pour établir ces connections et choisir les personnes qui figurent sur la carte a été volontairement limité pour permettre la lisibilité du résultat final.


Cet outil n’a donc pas vocation à l’exhaustivité.


Il est par ailleurs appelé à évoluer dans les semaines et mois à venir. Et les internautes sont invités à nous communiquer leurs commentaires, les liens qui pourraient manquer ou toute autre suggestion afin de nous aider à améliorer l’outil.


Ces informations sont toutes officielles et dans le domaine public, accessibles sur internet.


Cette cartographie a été totalement réalisée par les équipes de Greenpeace France. L’outil de création de graphe Gephi a généré la cartographie et sa version explorable en ligne a été permise par SigmaJs. Ce sont des logiciels libres. Greenpeace remercie les communautés qui les développent.


Le résultat : plus une personne a de liens et de réseaux, plus le point est gros. La place de cette personne sur la carte est déterminée par un algorithme et plusieurs facteurs :

  • le nombre et la densité des relations que cette personne entretient avec une autre : plus ils ont de liens et plus ces liens sont forts, plus ils sont voisins ;
  • le nombre et la force des liens qu’elle entretient avec l’ensemble des autres points de la carte.

Mode d’emploi

Ce graphe, ou carte, est constitué de points et de liens.


Les points sont des personnes.


Les liens sont les relations entre ces personnes, leur réseau. Ils sont constitués par les sociétés, institutions ou associations auxquelles ces personnalités appartiennent en commun.


Pour naviguer dans cette carte, utilisez votre souris : la mollette pour zoomer ou dézoomer, le clic de gauche pour vous déplacer. Vous pouvez également zoomer et dézoomer grâce aux boutons   et   en haut à gauche.


Lorsque vous cliquez sur l’un des points, vous avez accès aux caractéristiques spécifiques de la personnalité désignée. Son parcours, un lien vers une fiche biographique, son réseau détaillé, à la fois sur la carte, ainsi que dans la liste à droite de l’écran.


Il est possible d’effectuer une recherche à partir d’un nom, grâce au champ de recherche. Un menu déroulant permet également de naviguer par organisation / société.

À voir

La campagne Nucléaire de Greenpeace France

Les actualités de Greenpeace France sur le nucléaire

 

Facenuke Greenpeace

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article