TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

500 millions d'euros : c'est la somme nécessaire à ce projet génial et ambitieux. Beaucoup ? Non, pas au regard des bénéfices attendus !

Dans le genre, voici une annonce aussi spectaculaire qu’inattendue. Michelle Bachelet, présidente du Chili, a annoncé que le métro de Santiago roulerait bientôt… grâce à l’énergie solaire et à l’éolien ! Une première mondiale réjouissante qui vaut bien quelques explications.

Le métro de Santiago (capitale du Chili) est loin d’être un petit train pour touristes. Il compte 5 lignes, 108 stations, 110 km de rails et embarque 2,5 millions de passagers chaque jour qui passe ! Des chiffres qui donnent la mesure de la bête…

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Le projet qui concerne ce métro est donc loin d’être anodin et, encore moins, anecdotique. Il engage des millions de personnes.

Michelle Bachelet (photo ci-dessous), lors d’une conférence de presse donnée le 23 mai dernier :

« Les plus de 2,5 millions de passagers qui utilisent chaque jour le métro vont pouvoir voyager à bord d’un moyen de transport qui protège la planète, qui réduit notre empreinte carbone et qui rend possible un avenir soutenable pour tous. »

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Dans un premier temps, l’objectif des autorités chiliennes est de porter à 60% la part des énergies renouvelables alimentant le métro de Santiago. Et ce, dès 2018 ! Pour atteindre une telle performance en si peu de temps, les ingénieurs vont faire appel à deux sources propres et illimitées : le soleil et le vent.

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Le désert d’Atacama va accueillir deux nouvelles centrales. Pelicano, une centrale photovoltaïque qui produira 42% de l’énergie nécessaire au métro, et San Juan, un parc éolien qui, lui fournira 18% de l’énergie totale ! Ainsi, le métro de Santiago sera le premier du monde à rouler majoritairement grâce aux énergies vertes!

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Coût global de cet investissement : 500 millions d’euros. Vu comme ça, ça peut sembler énorme. Mais au regard des résultats attendus, c’est très peu !

Michelle Bachelet est formelle : l’alimentation du métro de Santiago en énergie propre permettra de faire diminuer les émissions de gaz carbonique de 130 000 tonnes par an ! Un chiffre impressionnant.

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Michelle Bachelet :

« Nous entrons aujourd’hui dans ce futur de l’humanité qui a une conscience environnementale et dans ce futur du transport qui ne pollue pas. C’est une grande opportunité pour que notre capitale et notre pays se placent en première ligne du développement. »

Mais le Chili ne s’arrêtera pas là. Ce pays voit même beaucoup plus loin. Son objectif : produire 70% de toute son électricité à partir d’énergies renouvelables. Et ce, dès 2050 !

Le défi est ambitieux mais, apparemment, le Chili est prêt à se donner les moyens de l’atteindre. Et la volonté politique, dans le domaine, il n’y a que ça de vrai.

Le métro de Santiago va rouler au solaire et à l'éolien !

Inspirant ? Oui, clairement. Espérons que ça donne des idées à d’autre pays !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article