TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Nucléaire : le piège du chauffage électrique

Nucléaire : le piège du chauffage électrique

En France, plus de huit millions de logements sont chauffés à l'électricité. L'Hexagone possède autant de convecteurs que l'ensemble des foyers européens réunis. Pourtant, ce type de chauffage n'est pas très efficace, mais très cher. Et près de la moitié des personnes en situation de précarité énergétique le sont à cause du chauffage électrique. De surcroît, la dépendance au chauffage électrique fait peser sur le pays le risque du black-out.

La France a fait ce choix du «tout électrique» dans les années 70, pour amortir le coût de construction et d'exploitation de ses nombreuses centrales nucléaires.

Le chauffage électrique est ainsi devenu la cible des campagnes de promotion. Doit-on s'en débarrasser pour sortir de l'impasse ? Quelles solutions alternatives se présentent aujourd'hui ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article