TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Les emplois de la transition énergétique - Une opportunité pour la France

Les emplois de la transition énergétique - Une opportunité pour la France

Les chiffres

La transition énergétique consiste à s’orienter vers un modèle énergétique plus sobre, moins polluant, plus indépendant en s’appuyant sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables adaptées aux ressources de chaque territoire. Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique peuvent être des sources d’emplois de qualité, souvent plus que dans les secteurs énergétiques traditionnels.

Les emplois de la transition énergétique - Une opportunité pour la France

Plusieurs études ont évalué les impacts de la transition énergétique sur l’emploi en France et leurs conclusions concordent : elles prévoient la création de plusieurs centaines de milliers d’emplois non délocalisables. Une étude de l’ADEME et de l’OFCE conclut que la transition énergétique générera 330 000 créations d’emplois d’ici à 2030 et 825 000 d’ici à 2050(2). Une seconde étude du CIRED indique que la mise en œuvre du scénario négaWatt aboutit à un effet positif sur l’emploi, de l’ordre de 240 000 emplois d’ici à 2020 et 630 000 d’ici à 2030(3).

1. Political Economy Research Institute, université du Massachusetts

2. http://ademe.typepad.fr/files/evaluation-macroeconomique-visions.pdf

3. http://www.centre-cired.fr/IMG/pdf/CIREDWP-201346.pdf

Les secteurs

Les énergies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables en France offre l’opportunité de créer 125 000 emplois au sein des territoires d’ici à 2020, d’après le Syndicat des Energies Renouvelables. L’éolien et le solaire, l’installation et la maintenance notamment, sont les filières les plus pourvoyeuses en emplois, devant la biomasse. En Allemagne, 380 000 personnes travaillent déjà dans le secteur des énergies renouvelables. L’ADEME en comptait 100 000 en France en 2011.

Les smart grids

A la croisée des technologies du numérique et de l’énergie, l’économie des smart grids permettra une gestion optimisée des usages énergétiques en partant des besoins, et un pilotage fin des productions décentralisées. Ce nouveau secteur constitue un potentiel compris entre 50 000 et 100 000 emplois4 et l’émergence de nouveaux métiers à forte valeur ajoutée comme les energy managers, garants de la maîtrise de l’énergie dans le secteur tertiaire et industriel.

Le bâtiment

La rénovation de qualité de 600 000 logements par an pourrait réduire la facture pétrolière française annuelle pour usage thermique résidentiel de plus d’un quart en dix ans et créer 225 000 emplois pérennes et qualifiés, selon les professionnels du secteur. La montée progressive à 750 000 logements rénovés par an génèrerait plus de 400 000 emplois pérennes auxquels viendraient s’ajouter les 178 000 emplois créés par la rénovation des bâtiments tertiaires.

Les transports en commun et le fret ferroviaire et fluvial

Les transports en commun vont se développer fortement. Les créations d’emplois supplémentaires dans ce secteur, avec la transition énergétique, sont de l’ordre de 160 000 d’ici à 2030 pour le Cired. En parallèle, le transport ferroviaire et fluvial peut créer plus de 55 000 emplois supplémentaires à cette même date.

Les emplois induits

La transition énergétique va réduire le déficit de la balance commerciale française. Cet effet bénéfique pour l’économie française va générer une augmentation du pouvoir d’achat pour les ménages qui créeront ainsi des emplois par leurs dépenses de consommation hors énergie. Ces emplois induits seront de l’ordre de 260 000 d’ici à 2025 selon le Cired.

Les secteurs en perte de vitesse

Alors que des secteurs à forte intensité de main d’oeuvre vont se développer, d’autres vont progressivement réduire leurs activités, dans le transport routier, les énergies fossiles et le nucléaire par exemple. Ces évolutions seront lentes, et des solutions existent pour que les salariés concernés puissent être soit réorientés au sein de leur entreprise, soit accompagnés dans leur reconversion (voir pages 6 et 7).

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article