TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le coût des énergies renouvelables en chute libre selon l'IRENA

"Le coût de production de l'électricité générée à partir de sources d'énergie renouvelables a atteint la parité ou reste situé en dessous du coût des combustibles fossiles pour de nombreuses technologies dans beaucoup de parties du monde", a affirmé l'Agence internationale de l'énergie renouvelable (IRENA) dans son nouveau rapport publié le 17 janvier.

Le rapport intitulé "Renewable Power Generation Costs in 2014**", conclut que la biomasse, l'hydroélectricité, la géothermie et l'éolien terrestre sont tous en concurrence avec le charbon, le pétrole et les centrales électriques au gaz, même sans soutien financier et malgré la baisse des prix du pétrole.

Le solaire photovoltaïque (PV) fait la course en tête au palmarès des baisses de coûts, avec une chute notable de 75% dans la fabrication des modules solaires PV depuis la fin de 2009 et avec un coût de l'électricité solaire photovoltaïque qui a diminué de moitié depuis 2010.

"Les projets d'énergie renouvelable à travers le monde arrivent à la hauteur voirent surpassent les combustibles fossiles, en particulier pour la comptabilisation des externalités comme la pollution locale, les dommages environnementaux et les problèmes de santé", a déclaré Adnan Z. Amin, Directeur général de l'IRENA. "Le jeu a changé ; l'effondrement des coûts des énergies renouvelables a crée une occasion historique de construire un système d'énergie propre, durable à un prix abordable et d'éviter un changement climatique catastrophique".

Pour 1,3 milliard de personnes à travers le monde qui sont sans électricité, les énergies renouvelables demeurent la source d'énergie la moins chère. Celles-ci offrent également des gains importants en termes de coûts et de sécurité pour les îles et autres régions isolées qui dépendent souvent de générateur d'électricité diesel.

Grâce en grande partie à des objectifs clairs et rentables, un niveau record de 120 gigawatts d'énergies renouvelables a été ajouté au mix énergétique mondial en 2013, avec des prévisions similaires pour 2014. Toujours en 2013, les énergies renouvelables représentaient 22% de la production mondiale d'électricité et 19% de la consommation totale d'énergie finale.

"Le temps est venu d'un changement radical dans le déploiement des énergies renouvelables", a déclaré M. Amin. "Cela n'a jamais été aussi avantageux afin d'éviter un changement climatique dangereux, de créer des emplois, de réduire la facture d'importation de carburants et de mettre à l'épreuve notre système énergétique. Cela passe par l'acceptation du public envers les énergies renouvelables à bas coûts, la fin des subventions aux combustibles fossiles, ainsi qu'une réglementation et des infrastructures adéquates pour soutenir la transition énergétique mondiale".

Le rapport se poursuit en expliquant que les améliorations du prix des énergies renouvelables ne sont pas universelles, et que les coûts varient beaucoup en fonction des ressources et de la disponibilité des financements. L'éolien offshore et l'énergie solaire à concentration (CSP) sont des technologies encore balbutiantes dont les coûts de déploiement restent plus élevés que ceux des combustibles fossiles. Ces technologies devraient toutefois devenir plus concurrentielles à l'avenir, en particulier lorsque le financement à faible coût deviendra disponible.

Le coût des énergies renouvelables en chute libre selon l'IRENA

Quelques indicateurs clés

Dans de nombreux pays, y compris l'Europe, l'éolien terrestre reste l'une des sources les plus compétitives dans les nouvelles capacités électriques disponibles. Les projets éoliens individuels offrent de l'électricité à 0,05 dollars du kilowatt-heure (kWh) sans soutien financier, par rapport à une fourchette de 0,045 à 0,14 / kWh pour les centrales à combustibles fossiles.

Le coût moyen de l'énergie éolienne varie de 0,06 dollar du kWh en Chine et en Asie à 0,09 dollar du kWh en Afrique. L'Amérique du Nord possède également des projets éoliens compétitifs, avec un coût moyen de 0,07 dollar du kWh.

Les systèmes solaires photovoltaïques résidentiels sont maintenant 70% moins chers qu'en 2008.

Entre 2010 et 2014, les coûts globaux d'installation des systèmes solaires photovoltaïques de tailles industrielles ont chuté de près de 65%. Les projets photovoltaïques solaires les plus compétitifs produisent de l'électricité à 0,08 dollar du kWh sans soutien financier. Et une baisse des prix reste encore possible à travers des financements à faibles coûts.

Le prix de l'électricité solaire est en baisse dans le Moyen-Orient, tombant à 0,06 dollar du kWh, grâce notamment à un récent appel d'offres à Dubaï dans les Émirats Arabes Unis.

Lorsque les dommages sur la santé humaine via les combustibles fossiles sont pris en compte dans la production d'électricité en termes économiques, en plus du coût des émissions de CO2, le prix de production des centrales électriques thermiques se situe entre 0,07 et 0,19 dollars du kWh.

Le coût des énergies renouvelables en chute libre selon l'IRENA
Le coût des énergies renouvelables en chute libre selon l'IRENA
Le coût des énergies renouvelables en chute libre selon l'IRENA

** Coûts de la production d'électricité d'origine renouvelable en 2014

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article