TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L'Etat actionnaire fait rarement son travail. Avec notre champion de l'atome en déroute, on tient un cas d'école

L'Etat actionnaire fait rarement son travail. Avec notre champion de l'atome en déroute, on tient un cas d'école

Beaucoup de responsables suivaient le dossier, mais ils ont fermé les yeux.

Major de l'ENA et polytechnicien... Pas de doute, Bruno Bézard, promu directeur du Trésor fin juin dernier, est un surdoué. Et ce n'est pas Anne Lauvergeon, ancienne patronne d' Areva, où l'homme siégeait au conseil de surveillance en tant que représentant de l'Etat, qui dira le contraire. Critiquée pour ses dix ans de gestion du fleuron nucléaire français aujourd'hui en perdition et dans le collimateur de la justice, qui enquête sur le rachat ruineux d'Uramin, l'ex-sherpa de François Mitterrand n'entend pas porter seule le chapeau. «Les décisions ont été prises collégialement et en parfait accord avec les autorités de tutelle», a-t-elle ainsi plaidé devant la Cour de comptes.

Pas faux : lorsqu'en juin 2007 Areva, dont l'Etat contrôle 87% du capital, lance sa fameuse OPA sur Uramin, qui coûtera 3 milliards d'euros au groupe, Bruno Bézard, directeur de l'APE (Agence des participations de l'Etat), donne son feu vert sans sourciller. Et pourtant il y avait de quoi : start-up domiciliée dans les îles Vierges britanniques, fondateur canadien au profil controversé, évaluation des supposées réserves en uranium établie par le seul vendeur... La prudence s'imposait. Pas plus soupçonneux, Frédéric Lemoine, alors président du conseil de surveillance d'Areva, salue alors la méga-OPA: «Cette acquisition réussie s'inscrit parfaitement dans la stratégie du groupe dans le secteur minier», écrit-il dans le rapport annuel 2008. Des propos qui n'ont pas entravé la suite de la carrière de cet inspecteur des Finances de 49 ans : ancien secrétaire général de l'Elysée sous la présidence de Jacques Chirac, il est patron du fonds d'investissement Wendel depuis 2009, à près de 3,75 millions d'euros par an (en 2013).

L'appartenance au puissant corps des Mines aurait-elle rendu «Atomic Anne» intouchable ? En tout cas durant sa présidence, ses ministres de tutelle lui ont laissé carte blanche. Surtout Christine Lagarde, qui a commencé en 2007 par lui remettre le trophée de manager de l'année décerné par «Le Nouvel Economiste». Jamais, ensuite, la future directrice générale du FMI ne lui a ménagé son soutien, notamment dans son bras de fer avec l'ex-président d'EDF Henri Proglio. Et jamais elle ne s'alarmera des dérives financières qui rongent le groupe nucléaire public. Car au fiasco namibien viennent s'ajouter les énormes retards et surcoûts du réacteur nucléaire EPR construit en Finlande. «Si les pertes accumulées sur ce contrat sont le prix à payer pour réussir la réalisation de nombreux EPR, nous jugerons sans aucun doute rétrospectivement que l'investissement se justifiait», osait la ministre devant la commission des Finances le 22 juillet 2009. Un mois plus tard, Areva annonçait que les provisions allaient passer de 1,7 à 2,3 milliards d'euros. C'est à se demander si son directeur de cabinet, Alexandre de Juniac, l'informait. Il connaissait pourtant le dossier : fin 2010, il s'était en effet porté candidat à la tête d'Areva. Il s'était fait retoquer par la commission de déontologie avant de rebondir à la tête d'Air France-KLM. Encore une promo.

Olivier Drouin

Frédéric Lemoine

Avant : président du conseil de surveillance d'Areva

Aujourd'hui : président du directoire de Wendel

Christine Lagarde

Avant : ministre de l'Economie et des Finances

Aujourd'hui : DG du Fonds monétaire international

Bruno Bézard

Avant : directeur de l'Agence participations de l'Etat

Aujourd'hui : directeur du Trésor

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article