TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Transport quotidien d'uranium par route de Narbonne au site nucléaire du Tricastin

L'usine Comurhex d'Areva à Malvési, près de Narbonne, dans l'Aude, purifie les concentrés uranifères en provenance des usines de traitement du minerai d'uranium et les convertit en tétrafluorure d'uranium (UF4). Cette matière est ensuite transférée à l'usine Comurhex de Pierrelatte, sur le site nucléaire du Tricastin, pour conversion en hexafluorure d'uranium (forme chimique qui permet son enrichissement). Le transport par route s'effectue dans des camions citernes.

Contrairement à un mensonge répété du lobby nucléaire, les chargements d'uranium sont des chargements irradiants, qu'il s'agisse, comme c'est le cas ici, d'uranium naturel, ou qu'il s'agisse d'uranium appauvri. Le rayonnement mesuré dans la voiture qui double le camion provient, pour l'essentiel, des descendants à vie courte de l'uranium 238, le thorium 234 et le protactinium 234m, ainsi que de l'uranium 235.

La séquence vidéo est extraite du film "Uranium - is it a country ?"
Germany/Australia, 2008, 53 minutes) by the initiative Nuking the Climate.

Il peut être visionné dans son intégralité à : http://www.strahlendesklima.de/en/ura...

Il peut également être commandé à la même adresse en version DVD.

Si vous avez des questions, merci d'adresser un mail à : contact@criirad.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article