TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Radiation à la clôture du site Comurhex d'Areva à Malvesi, près de Narbonne

Cette video tournée par la CRIIRAD en janvier 2014 permet d'illustrer l'impact du site Comurhex d'Areva à Malvesi, près de Narbonne, sur son environnement proche en terme d'augmentation du flux de rayonnement gamma exprimé en coups par seconde. Les mesures ont été réalisées à l'intérieur d'un véhicule par B. Chareyron, responsable du laboratoire de la CRIIRAD. L'appareil utilisé est un scintillomètre DG5. Cet appareil est « sensible » aux rayonnements gamma d'énergie supérieure à 50 keV. Sa réponse en énergie est de +/-50 % entre 60 keV et 1,3 MeV.

Pour apprécier l'impact dosimétrique, il est indispensable d'effectuer d'autres types de mesures : mesure du débit de dose gamma Hp10 et HP0.07 et mesure du débit de dose lié aux neutrons. Voir rapport CRIIRAD de 2006 : http://www.criirad.org/actualites/dos...

Le rapport TSN COMURHEX de 2012 indique page 35 que la dose annuelle maximale ajoutée mesurée en limite de l'établissement de Malvesi était en 2012 de 0,47 milliSieverts pour « un scenario d'exposition de 2 000 heures par an (temps de présence maximum d'un agriculteur travaillant à proximité du site soit l'équivalent environ 5H30 par jour pendant 365 jours par an au niveau de la clôture de l'établissement de Malvesi ». http://www.areva.com/mediatheque/libl...

Cette reconnaissance par AREVA de l'irradiation élevée aux limites du site constitue un progrès en matière de transparence. En 2005, la valeur officielle était de «zéro », voir page 37 du rapport CRIIRAD de 2006. Les citoyens, travailleurs et riverains concernés doivent être conscients de cet impact afin d'obtenir sa réduction. En matière d'exposition aux radiations ionisantes, il n'existe en effet pas de seuil d'innocuité. L'application du principe ALARA impose que l'industriel fasse tout ce qui est raisonnablement possible pour limiter les expositions.


Si vous avez des questions, merci d'adresser un mail à : contact@criirad.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article