TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Premier smart grid testé à l'échelle d'une zone d'activité

Un smart grid à l'échelle d'une zone d'activité a été installé dans une zone d'activité à Toulouse afin de connecter les installations qui consomment de l'énergie, celles qui en produisent et celles qui la stockent.

Sur ce site où travaillent en permanence 230 personnes dans des bureaux, des ateliers, des laboratoires…, 50 % des besoins énergétiques sont aujourd'hui couverts par la production locale d'électricité d'origine renouvelable, éolienne (60 kW) et photovoltaïque (300 kWc).

Une fois produite, l'énergie peut-être autoconsommée ou stockée grâce à des batteries lithium-ion (1,5 MWh) afin d'optimiser le bilan économique et environnemental du site. Un système de gestion intelligente de l'énergie collecte et centralise les informations de consommation et de production via des capteurs répartis sur le site et pilote les installations pour mettre en adéquation la production et la consommation.

Les consommateurs deviennent des acteurs à part entière et participent à l’équilibre du réseau électrique. Par exemple, le gestionnaire du bâtiment peut arrêter le chauffage ou la climatisation lors des pics de consommation tout en maintenant un niveau de confort dans les bureaux : pendant l’heure du déjeuner ou lors de créneaux d’inactivité, la production solaire est stockée pour être utilisée plus tard.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article