TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Afrique - Une pluie d'investissement dès 2016 dans les renouvelables

Afrique - Une pluie d'investissement dès 2016 dans les renouvelables

Une étude de Bloomberg New Energy Finance voit un “boom” des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne.

L'agence estime qu'il y aura, durant la seule année 2014, plus de nouvelles capacités installées que pendant toute la période allant de 2000 à 2013. Elle estime en effet qu'environ 1,8 GW sera installé cette année (hors grande hydraulique), représentant un investissement de 4,5 milliards d'euros.

En 2016, le montant des investissements devrait continuer à croître pour atteindre 5,8 milliards d'euros, alors que les sommes investies ont stagné autour d'un milliard par an entre 2006 et 2011.

« Ce qui a changé, c'est que désormais le panel d'activité est plus larges, avec l'éolien, le solaire et la géothermie, suscitant de l'intérêt dans de nombreux pays, et offre de bonnes perspectives de croissance, explique Victoria Cuming, analyste de Bloomberg. Les énergies renouvelables peuvent représenter une alternative compétitive, si on les compare en particulier aux générateurs diesel, mais aussi aux centrales thermiques au charbon ou au gaz. »

L'étude estime que le Kenya devrait accueillir 1,4 GW de nouvelles capacités, tandis que l'Éthiopie installera 570 MW de géothermie et d'éolien entre 2014 et 2016.

En Afrique du Sud, 3,9 GW de projets, essentiellement éoliens et solaires, devraient être installés au cours des deux prochaines années. De plus, la part des énergies renouvelables doit considérablement augmenter dans le mix électrique du pays d'ici à 2030. L'Afrique du Sud entend en effet se doter de 40 GW de nouvelles capacités électriques, dont 44,4 % d'origine renouvelable (17,8 GW).

De nombreux acteurs européens, comme Abengoa, Juwi ou SMA, sont d'ores et déjà présents sur le marché sud-africain. Les sociétés chinoises Jinko Solar et Suntech ont annoncé vouloir y ouvrir de nouvelles unités de production de modules photovoltaïques.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article