TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Manuel Valls et Ségolène Royal prônaient la sortie du nucléaire. Vont ils enfin lancer la transition énergétique ?

Manuel Valls et Ségolène Royal prônaient la sortie du nucléaire. Vont ils enfin lancer la transition énergétique ?

Après l’annonce du nouveau Premier ministre, Manuel Valls, le 31 mars, celle du nouveau ministre de l’énergie est tombée le 2 avril. Ségolène Royal succède donc à Philippe Martin et devient la quatrième ministre en charge des questions d’écologie, de développement durable et d’énergie du quinquennat Hollande.

Les élus d'EELV, le parti écologiste d'extrême gauche, ont refusé d'entrer dans le gouvernement malgré l'offre d'un grand ministère de l'écologie et de l'énergie proposée par le nouveau premier ministre. C'est une nouvelle erreur pour ce parti qui se veut écologiste mais c'est une excellente nouvelle pour la transition énergétique !

La transition énergétique sera mieux défendue et portée par Ségolène Royal qui est l'élue qui a le plus oeuvré au développement des énergies renouvelables en tant que présidente de la région Poitou Charente. Elle affiche son opposition au nucléaire depuis de nombreuses années http://www.lexpress.fr/actualite/politique/royal-pour-un-arret-de-l-epr-de-flamanville_1033531.html

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007 aura plus de poids qu'un élu EELV pour lutter contre le lobby des énergies conventionnelles https://twitter.com/RoyalSegolene/status/303620703444422656 et l'opinion publique française s'intéressera davantage à la transition énergétique avec Ségolène Royal à sa tête plutôt qu'un représentant du groupuscule vert.

Manuel Valls, le nouveau premier ministre s'est peu exprimé sur l'énergie mais sa position sur le nucléaire a semble-t-il un peu évolué en devenant ministre. Ainsi, le candidat à la primaire socialiste prônait une sortie du nucléaire mais s'est retrouvé à défendre cette énergie comme une « filière d'avenir » http://www.lemonde.fr/planete/video/2012/08/27/manuel-valls-l-energie-nucleaire-est-incontestablement-et-evidemment-une-filiere-d-avenir_1751876_3244.html après son entrée au gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Manuel Valls n'est pas le seul politique, hélas, à avoir changé d'avis sur l'énergie en arrivant au pouvoir et en se retrouvant au contact de certains "conseillers".

Nicolas Sarkosy en son temps avait réussi un magnifique retournement de veste entre son discours de 2009 en faveur des énergies renouvelables http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/06/09/m-sarkozy-veut-investir-un-euro-dans-le-renouvelable-pour-chaque-euro-dans-le-nucleaire_1204830_823448.html et son moratoire de 2011 contre le photovoltaïque qui a envoyé 20000 professionnels de ce secteur vers Pôle Emploi. Ses amis chez EDF et Areva le félicitent encore pour sa précieuse aide à étouffer toute concurrence au nucléaire.

Dernièrement, Arnaud Montebourg a réalisé, lui aussi, un formidable grand écart sur le gaz de schiste http://www.jeanpierregrau.com/2014/01/avant-2012-arnaud-montebourg-était-contre-l-exploration-et-l-exploitation-du-gaz-de-schiste.-en-devenant-ministre-il-a-changé-d-av

Non à la fracturation hydraulique

Manuel Valls et Ségolène Royal ont souligné leur opposition à la technique de fracturation hydraulique utilisée pour l’extraction du gaz de schiste. Mais reste à voir comment ils composeront avec Arnaud Montebourg, promu au ministère de l'économie et fervent avocat des hydrocarbures non conventionnels.

50% de nucléaire au lieu de 75% en 2025

A savoir qui du lobby nucléaire ou de Manuel Valls et Ségolène Royal sera plus aux manettes des actions menées pour la transition énergétique ? Manuel Valls et Ségolène Royal ont démontré leurs capacités à prendre des décisions fermes. Et la nouvelle ministre de l’Energie semble bien vouloir aller en ce sens. Elle affirmait ainsi à Paris Match, en février dernier: "on ne peut plus se contenter d'un ravalement de façade, c'est trop tard. Il faut renverser la table, trancher, faire des choix radicaux ".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article