TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Les « Bonnets rouges » revendiquent plus d’autonomie et d’énergies renouvelables pour la Bretagne

Les « Bonnets rouges » revendiquent plus d’autonomie et d’énergies renouvelables pour la Bretagne
Lors des Etats Généraux de Bretagne samedi dernier à Morlaix les « Bonnets rouges » ont présentés onze revendications parmi lesquelles une concerne l’énergie : « Appropriation par les Bretons de la filière énergie et développement des énergies renouvelables ». En examinant de plus près le cahier de doléances on retrouve quelques propositions remarquables qui recoupent les préoccupations de nombreux professionnels de l’énergie solaire, il suffirait pour cela de remplacer l’adjectif « Breton » par celui de sa propre région :
  • Créer des coopératives locales de production d’énergie
  • Fournir aux Bretons, par des circuits courts, de l’énergie produite localement.
  • Supprimer les réglementations qui empêchent cela.
  • Valoriser la biomasse (déchets verts et agricoles, lisier, algues, bords de route,...)
  • Ne plus dépendre, pour notre énergie, des grandes entreprises publiques ou privées sur lesquels nous n’avons aucun contrôle.

Les commentaires reproduits dans le cahier des doléances sont également très significatifs, en voici quelques exemples :

« J'aimerais que la Bretagne développe les énergies propres et renouvelables, le développement durable, que l'on arrête d'empoisonner notre bonne terre, notre mer, notre air, la planète toute entière, pour nous, mais surtout pour nos enfants, pour nos petits-enfants… »

« Nous sommes pour produire nos énergies renouvelables mais contre le fait de les revendre à EDF. Plutôt un système de compteur en + ou – comme cela se fait au Danemark depuis plus de 50 ans déjà. »

« Indépendance énergétique et création d'un opérateur public / privé régional. »

« Nos ressources naturelles existent, le soleil, l'éolien et l'hydrolien. Mais pour que ces énergies se développent, il faut réfléchir autrement: ne plus réfléchir dans une industrie éloignée des usagers. D'où vient l'énergie électrique pour les habitants de Basse-Bretagne? Une production distribuée et localisée au plus proche des usagers serait certainement la plus efficace, mais comment ? »

« Les énergies envisagées à considérer sont l'éolien, l'hydrolien, la biomasse et le solaire. Mais qui peut faire que les énergies alternatives au nucléaire puissent voir le jour et se développer ? L'Etat, normalement oui, mais pas pour demain, seule la région peut s'imposer dans cette démarche et demander à lancer un plan d'urgence pour aller vers une indépendance énergétique et ainsi mettre sur pieds un opérateur régional énergétique public / privé »

« Les lotisseurs proposent des terrains avec assainissement, raccordement électrique au réseau EDF, etc... mais pourquoi ne pourrait-on pas proposer des lotissements avec des centrales de production électrique locales (autour des énergies renouvelables) en partie à la charge des habitants d'un lotissement? La réflexion ne doit plus être individualisée mais commune. »

« La Guadeloupe prétend maintenant pouvoir atteindre l'autonomie énergétique d'ici 2020! Regardons le chemin parcouru par la Galice en 20 ans dans le domaine… »

« Aider les citoyens à investir dans l’énergie. Création de coopératives d’énergie (production énergie éolienne, hydraulique, solaire, géothermique). Pour que l’énergie redevienne propriété du peuple et non pas de grands groupes financiers comme c’est le cas aujourd’hui. »

« Je souhaite que la Bretagne exploite toutes ses possibilités en matière d’énergies renouvelables (éolien, Hydrolien…) pour son indépendance énergétique. »

« Un plan énergie adapté à la Bretagne, favorisant les économies d’énergie et les énergies renouvelables, avec une production décentralisée au plus près du consommateur. »

Un ensemble de propositions qui ne sont pas sans rappeler le « Plan Alter Breton » qui avait été imaginé il y a près de 35 ans...

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article