TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Sondage Ifop & Qualit'EnR, baromètre 2014 : Les français et les énergies renouvelables

Sondage Ifop & Qualit'EnR, baromètre 2014 : Les français et les énergies renouvelables

Le paysage énergétique changeant (opérateurs, prix...) et le contexte économique actuel bousculent les comportements des ménages français, tant leur consommation énergétique que leurs projets de rénovation.

Le Plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) donne le ton : avec 500 000 rénovations énergétiques lourdes par an visées d’ici 2017, l’objectif est d’accompagner les ménages dans leurs projets pour atteindre une diminution de 38% des consommations d’énergie à l’horizon 2020.

En raison de ces évolutions, Qualit'EnR reconduit pour la 4ème année consécutive son baromètre « Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ? ».

Voici les principaux résultats du 4ème baromètre Ifop et Qualit'EnR pour l'année 2014:

  • 37% des ménages français ont l’intention de s’équiper en systèmes énergies renouvelables, dont 65% d’ici 2 ans.
  • Près de 9 Français sur 10 (88%) préféreraient consommer l’électricité qu’ils produisent.
  • 81% des Français jugent aujourd’hui que les énergies renouvelables permettent de faire des économies sur leur facture.
  • Travaux de rénovation énergétique : 1 Français sur 2 ignore que dans moins de 6 mois, les aides publiques (prêt à taux zéro, crédit d’impôt) commenceront à n’être attribuées qu’aux personnes ayant fait appel à un professionnel qualifié RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »).
  • 63% des Français ont confiance dans les installateurs d’équipements énergétiques, soit une hausse significative de 11 points par rapport à 2011.

Voir l'étude complète " les français et les énergies renouvelables"

Sondage Ifop & Qualit'EnR, baromètre 2014 : Les français et les énergies renouvelables
Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Transition Energétique

Au nom de quoi léguer pour des milliers d'années à des centaines de générations des produits toxiques qui n'auront servi au bien être que de deux ou trois générations ?
Voir le profil de Transition Energétique sur le portail Overblog

Commenter cet article